D'où vient l'écrivain public ?

 

Je suis sûre que vous avez tous à l'esprit la statuette du scribe accroupi exposée au musée du Louvre à Paris. Elle date de la IVe ou Ve dynastie (~2600 avant notre ère) et a été découverte à Saqquarah (dans la région de Memphis) en 1850 par un archéologue français, Auguste Mariette.

Et bien sachez que le métier existait déjà avant !

Avant même les échanges, la notion de  propriété est apparue et avec elle le besoin de la prouver. De fait, avec elle apparaissent aussi les sceaux et cachets divers qui attestent de la qualité de l'heureux propriétaire (un emblême en quelque sorte).

En 3500 avant J.-C., le plus important propriétaire terrien de toute ville est le temple qui doit alors penser à s'administrer. Et comment le faire mieux qu'en disposant d'hommes capables de noter toutes sortes d'informations.

 

Scribe scribaix petit 1

Comment écrit le scribe ?

Le scribe écrit sur de petites tablettes d'argile à l'aide de la pointe d'un roseau taillée (calame).

Ce n'est pas étonnant : à l'époque l'argile est très répandue. Dans la vallée du Tigre et  de l'Euphrate on en trouve partout et, en plus, elle est bon marché !

Une fois le texte achevé, la tablette était abandonnée au soleil afin de sécher. Toutefois, elle n'est pas cuite alors elle est fragile... Mais l'avantage c'est qu'elle peut être réutilisée (largement mouillée, elle est remodelée).

Date de dernière mise à jour : 09/02/2019